Nicolas Jounin, "Voyage de classes. Des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers"

 Nicolas Jounin, Voyage de classes. Des étudiants de Seine-Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers, Paris, La Découverte, coll. « Cahiers libres », 2014, 248 p., 16€ [Informations] [Compte rendu de Félix Mazet].

Commentaires (49)

1. Majlinda, Léo et Julie, 1ère ES, lycée Joachim du Bellay, Angers 19/05/2016

Nous avons apprécié ce livre. Dès la page de couverture, le titre présente 2 sens: titre au sens d'une sortie scolaire, titre au sens sociologique: cela nous évoque la notion de classe sociale. C'est un ouvrage qui présente la vie réelle. Les propos évoqués sont illustrés avec des exemples concrets ce qui rend le livre plus intéressant. Il illustre et confronte différentes classes sociales afin de mettre en avant le fait que les inégalités sont bel et bien présentes dans notre société. Cet ouvrage est facile à lire et ne demande pas de connaissances particulières.

2. Coppermann 17/05/2016

Lycée Notre-Dame de Boulogne 1ES2

Concept sympa de la parole aux élèves dans un premier temps et profs après. Approches différentes. Trop de préjugés à mon sens.

3. Galasso Matteo 1ES2 Lycée notre dame de Boulogne 17/05/2016

je n'ai pas du tout apprécié le livre que je trouvais ennuyant

4. Joséphine Piel 17/05/2016

Un livre tres interressant qui m'a permis de découvrir un autre milieu social et ses différences avec le mien. Ce sentiment de différence que ces jeunes ont pu ressentir en découvrant ces quartiers riches de Paris, je le conçois maintenant.

5. Fares Ben Sliman 12/05/2016

Voyage de classes est un livre sociologique écrit par Nicolas Jounin et publié 9 octobre 2014.
Ce livre raconte l'enquête sociologique que mène une classe d'élèves d'une école de Seine Saint-Denis dans un quartier bourgeois de Paris dans le 8ème arrondissement pour analyser la démarche sociologique de ses habitants.
Les élèves vont tenter plusieurs techniques d'approche comme par exemple aller en boutique pour y voir ce qui se passe, boire un café dans un café bourgeois ou encore approcher des institutions prestigieuses.
Le passage que j'ai lu se nomme "tenir en boutique". Les élèves vont aller dans des boutiques de luxe comme par exemple Dior, Channel, Salvatore Ferragamo ou encore Hermès pour analyser leur organisation et étudier la demarche sociologique des clients. Les élèves se divisent en groupe pour aller arpenter les boutiques de luxes. La boutique Salvatore Ferragamo et Channel acceptent de les accueillir dans le cas d'une étude sociologique tandis que Hermès refuse en pensant que c'est des espions de marques concurrentes. Les élèves observent que la clientele est majoritairement constituée de bourgeois très exigants qui sont prêts à payer de centaines d'euros pour les vêtements haut de gamme.
Ainsi, Voyage de classes montre et illustre bien le mode de vie des habitants du 8ème arrondissement à travers l'enquête que les élèves ont réalisés.

6. Cbt Anne-Capucine Lycée de la côtière 11/05/2016

J'ai beaucoup apprécié ce livre car c'est une enquête sociologique montré d'une façon "ludique". On apprend plus de choses, on est directement sur le terrain, on voit la réaction des personnes intérrogés : c'est vraiment très intéressant!!!

7. Oskar Troeger 11/05/2016

Le livre est tout à fait intéressant et vaut absolument la peine de le lire car il donne ne donne non seulement une image détaillée des inégalités entre les classes dans une métropole mondiale comme Paris, mais aussi il permet au lecteur d’entrer dans la matière de la sociologie et d’apprendre un peu la démarche d’un travail sociologique.
Cependant il me manquait personnellement un peu de critique des faits qui ont été observés car jusqu'à maintenant le livre consiste seulement à observer et documenter. Bien que le travail d’un sociologue ne consiste pas véritablement à critiquer ses oberservations et à trouver des solutions pour le problème, il me manquait quand même cet aspect pour rendre la lecture encore plus intéressante.

8. Lycée Paul Valéry, Meknès MAROC 14/04/2016

« Voyage de classes » est un roman qui décrit le parcours d’une classe d’étudiants issus d’un milieu défavorisé et suivant des cours à l’Université Saint Denis, qui, accompagnés de leur professeur, vont mener une étude sociologique dans un des quartiers les plus riches de Paris, dans le 8e arrondissement. Ils vont suivre une vraie démarche sociologique. En premier lieu, une observation en ressassant toutes leurs impressions et tout ce qu’ils remarquent et constatent à première vue. Ensuite, ils établissent des statistiques et en dernier lieu ils interrogent les habitants ou les personnes qui fréquentent régulièrement le quartier. Au cours de cette enquête ils vont faire face à des commentaires, des regards réprobateurs, des humiliations… Avec leurs vêtements, leurs comportements déviants, ils se définissent eux-mêmes comme « n’appartenant pas à ce monde »… Nous avons beaucoup aimé ce livre car il est original : ce sont des personnes « d’en bas » qui enquêtent sur des personnes « d’en haut ». Le livre est un peu long mais l’auteur réussit à nous captiver en mêlant son récit à des témoignages d’élèves. Toutefois, les données peuvent parfois surcharger la lecture et embrouiller le lecteur, néanmoins cela reste un récit très instructif et très intéressant à lire.
F.M.- A.M.

9. Tixier Inès Lycée Notre Dame de Boulogne 11/04/2016

J'ai beaucoup apprécié "Voyage de classe", une enquête sociologique qui, à mon sens, est très intéressante. En effet, en plus d'une écriture très agréable et facile à lire avec un contenu sociologique très accessible, j'ai trouvé le thème particulièrement intriguant. A travers ce livre nous pouvons observer les grandes disparités sociales de manière parfois humoristique: les réactions des enfants sont parfois amusantes mais réellement révélatrices des fossés que creusent les classes sociales. S'affrontent alors deux visions totalement différentes du monde qui sont, à mes yeux, très intéressantes à confronter. C'est pour cela que cette lecture m'a particulièrement captivée.

10. Mangeant Hadrien NDB 10/04/2016

"Voyage de classe" est un ouvrage que je ne regrette pas d'avoir lu, il pointe du doigt une réalité qui semble parfois presque impensable. Certains extraits déstabilisent le lecteur qui assiste à cette confrontation singulière. Ce voyage de classe est une expérience que nous vivons en même temps que ces jeunes. La notion d'inégalité d'inégalités socio-spatiales de fait sentir ici, les jeunes n'habitent pas très loin de ces quartiers et pourtant ils s'y sentent étranger. Lors de leur étude ils sont amenés à être exclus par une classe sensiblement différente. Ce livre pose un réel questionnement et incite le lecteur à voir différemment les différentes classes sociales présentes dans ce récit.

11. eleveJM 07/04/2016

Je n'ai pas tellement accroché à ce livre car la manière dont il était écrit ne m’incitait pas à continuer plus.
Ce qui est vraiment dommage, c'est que le sujet est très intéressant et le livre est fait d'exemple concrets. Le fait que ce soit l'aventure de lycéens le rend plus "vrai", l'auteur ne se contente pas d'un simple constat.
Je pourrais facilement revenir à ce livre, quand ma lecture de ce genre de livre sera plus expérimentée.

12. Soso92190 02/04/2016

Pour s’initier à la démarche sociologique, ce professeur de sociologie de l’université Paris VIII-Saint-Denis a demandé à ses élèves de première année d’étudier la population de trois quartiers du 8e arrondissement parisien. L’auteur analyse les observations de ses élèves et les met en parallèle avec l’étude sociologique de terrain (et ses méthodes objectives) puis avec des données chiffrées : ce qui a pour but d’aiguiser le regard des élèves et de l’améliorer à chaque visite. En étudiant le 8e, on découvre que des populations très riches coexistent avec des populations précaires. Pour conclure, l’auteur déclame que « le ton de ce livre se veut aussi une prise de position politique au sein de l’espace inégalitaire de l’enseignement supérieur » et la phrase finale est une vraie ouverture, qui donne à réfléchir : « c’est ici (à Paris VIII-Saint-Denis) que devraient affluer les ressources nécessaires à la démocratisation de l’enseignement supérieur, car c’est d’ici que l’on fera advenir la prédiction de Hughes : un jour nous serons égaux, c’est-à-dire que n’importe qui pourra étudier n’importe qui ». C’est un documentaire intéressant, permettant de découvrir le travail du sociologue sous toutes ses facettes. J’ai aimé le ton militant et engagé de l’auteur mais je lui reproche juste quelques longueurs et parfois un texte assez inégal. Cette lecture peut être complétée par Sociologie de la bourgeoisie de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, la référence en la matière !

13. lycée Cassini Véronique et Andréa 23/03/2016

Un livre dont l'intention est louable, mais j'ai du mal à rentrer dedans. Des jeunes de Seine St Denis vont étudier les beaux quartiers. On observe les incompréhensions. Ils ne se sentent pas à leur place. L'auteur est le professeur des étudiants, mais je trouve qu'il se met trop en avant. Il se répète, c'est lassant, même si c'est intéressant par rapport au programme.

14. Hadja.Ab 1es Lycée Gutenberg 06/03/2016

« Voyage de classe »est un livre de sociologie écrit par Nicolas Jounin . Cet ouvrage retrace les enquêtes d'un groupe d'étudiant d'une université de Saint-Denis sur des quartiers bourgeois de Paris.
Tout au long de leur expédition ces étudiants enquêteront sur les différences entre leur milieu social et les milieux huppés de la capitale.
En découvrant un monde qui leur est inconnu et complètement différent du leur ils nous livrent leur ressenti.
Ce sujet est intéressant car il nous montre le contraste sociale ainsi que les inégalités actuel qui existent entre les quartiers les plus pauvres de France des zones les plus riches qui se situe malgré tout à Paris à une demi-heure de métro .Ce livre est facile et agréable à lire.

15. Paloma C. Gutenberg 06/03/2016

Le livre "voyage de classe" de Nicolas Jounin est vraiment un ouvrage intéressant à lire! Ce livre nous parle d'un groupe d'étudiant qui font les points communs, mais surtout, les differences entre les banlieues, et les quartiers bourgeois. Les étudiants vont donc se rendre à Paris dans le 8ème arrondissement et coir comment les personnes de "classe bourgeoise" se comporte. Et nous pouvons donc voir à travers ce livre, que beaucoup sont jugés physiquement comme la fille qui portait un maillot de foot, ou encore le groupe d'étudiants qui se sont fait exclur d'un magasin chic. Ce livre est vraiment facil à lire et nous montre surement la réalité !

16. Amandine BOURDIN (Lycée La Nativité) 05/03/2016

J'ai beaucoup aimé ce livre car Nicolas Jounin a su appréhender avec une touche d'humour et d'originalité une problématique dominante au sein de notre société actuelle : les inégalités sociales d'accès à l'enseignement supérieur. A partir d'une expérience pédagogique, l'excursion d'une centaine d'étudiants du 93 qui partent à la découverte d'un monde qui leur est étranger, les quartiers bourgeois du VIIIème arrondissement de Paris, l'auteur nous fait découvrir à quel point les déterminismes socio-culturels pèsent sur la réussite scolaire. Ainsi, sa démarche est intéressante car d'ordinaire ce sont les dominants qui étudient les dominés.

17. Maïssane R. (1ES Lycée Gutenberg Créteil) 01/03/2016

Voyage de Classe de Nicolas Jounin, professeur de l'université Paris 8 Saint Denis, présente une expérience sociologique dans laquelle des élèves issus de la classe populaire deviennent "producteur de connaissances plutôt que consommateurs passifs".
En effet, il leur propose de partir à la découverte de la classe bourgeoise du 8ème arrondissement de Paris pour observer des bourgeois, les rencontrer et les interviewer.
Ce livre m'a plu car il est simple et rapide à lire, l'auteur introduit des interviews, des témoignages et des anecdotes à son argumentation. De plus, j'ai trouvé ce livre intéressant car l'auteur explique comment mener une étude sociologique et fait part des difficultés rencontrées par les élèves parfois rabaissés à cause de leurs origines et de leur classe sociale. Ce livre permet de voir aussi que certains problèmes d'habitude associés à la classe moyenne et aux étrangers tels que le sexisme sont présents également dans la société bourgeoise parisienne.
C'est intéressant de voir que cette étude sociologique se transforme, par moments, en étude économique.
Il convient cependant de nuancer l'intérêt de ce livre. Les informations présentées sont effectivement pertinentes et intéressantes mais l'auteur présente ses conclusions en utilisant la plupart du temps des informations complémentaires mais aussi répétitives à certains moments, au début du roman notamment.
En conclusion, cette étude sociale a permis aux étudiants de faire face aux inégalités entre ces deux classes sociales mais aussi aux personnes interviewées de poser à leur tour des questions aux étudiants. Par exemple, lorsque Fériel et Neïla vont interroger Mme de Lagontrie : elle, si rétive au début de l'entretien, finit par se confier sur son fils et explique qu'elle aimerait réussir à lui transmettre des valeurs. Malheureusement, elle n'arrive pas à se faire entendre car c'est une femme et elle fait comprendre que son mari ne tient pas totalement compte de son opinion. Elle valorise ainsi l'attitude de Neïla, capable de travailler et de faire des études en même temps, c'est le début d'une vraie rencontre qui détruit certains préjugés.

18. Lola.D 01/03/2016

Ce livre est intéressant il nous permet de nous rendre compte des différences faites au sein d'une même ville.
Il nous montre aussi que malgré la difficulté on peut toujours essayer de s’intégrer. On remarque que certain étudiants sont rejetés lors de leurs enquêtes dans les beaux quartiers de Paris car ils ne font pas partis de la même classe sociale que les habitués de ces quartiers la.
Le point négatif de ce livre est que le point de vue des jeunes est pratiquement toujours le même au cours de chacune de leurs différentes visites ( ils se sentent toujours rejetés ) .
De plus, ce livre est rempli de constat, que le lecteur pourrait faire soit même, leur reaction est un peu répétitive. Je n'ai pas fini le livre.

19. lemonnier suzy 01/03/2016

« Voyage de classe » est un livre très intéressant portant sur une classe d'étudiants de Seine Saint Denis, effectuant une enquête sur le thème des personnes passant dans les beaux quartiers du 8e arrondissement, et faisant des statistiques sur le nombre de ces passants, leur but dans ces quartiers, leurs attitudes, les prix.... Bref, ils effectuent toutes sortes de statistiques que j'ai trouvé très intéressantes, mais pour moi, ce que j'ai préféré dans ce livre c'est les réactions des commerçants, des policiers, des vigiles, des élèves et des passants dans les rues, à la vue des élèves. En effet, j'ai souvent rigolé des réactions des élèves. Par exemples un élève s'est dit que le commerçant n'avait pas vu qu'elle n'avait pas une carte en or en voyant le prix des cafés. De plus, je trouve que le livre est très intéressant car on se plonge dans la peau des élèves. On se sent avec eux dans l'action. Grâce à ce livre, j'ai compris que les personnes riches se sentent au dessus des personnes ayant moins d'argent, or pour moi, nous sommes tous pareil. Pour terminer ce livre m'a donné envie de réaliser ces enquêtes moi-même en allant dans ces beaux quartiers, car j'ai trouvé ces enquêtes vraiment intéressantes.

20. lucilei 29/02/2016

le livre "voyage de classe" raconte l'enquête menée par des étudiants en socialisation. Cette enquête a pour but de comparer et comprendre le fonctionnement de la vie en société dans le 8e arrondissement de Paris. J'ai bien aimé ce livre, bien que certaines descriptions soit un peu longues, car j'ai trouvé ce livre très réaliste ce qui l'a rendu particulièrement intéressant. Aussi je ne m'attendais pas à ce que les habitants de ce quartier régissent comme on nous le raconte. Je conseille donc de lire ce livre afin de mieux se renseigner sur la vie réelle des quartiers bourgeois.

21. doudine 29/02/2016

Lycée JULES SUPERVIELLE
Ce livre présente les résultats d'une étude peu commune d'un professeur à ses élèves : l'étude de la classe sociale dites ''bourgeoise'' du triangle d'or de Paris par un classe sociale populaire ( dans ce cas les élèves de Seine Saint Denis ) . Au début des deux premiers chapitres j'ai eu une inquiétude que toujours le même refrain soit répéter sans cesse dans ces plus de 200 pages de livres ... Celle de personnes qui découvrent un monde qui leur est complètement inconnus , qui se sentent en retrait voir rejeter par le poids de cette domination de classe . Mais j'ai vite était conforter par des analyses concrètes et leur explication : par exemple pourquoi trouve t'on que les magasins de luxe paraissent beaucoup plus grand ? Cela est dû à la marchandise déposé à l'unité seulement présentant l'objet comme inédit rare et donc d'une immense valeur . Ses réponses aux impressions diverses que nous procurent cet univers inaccessible de richesse et luxures, m'ont parus très intéressante . Ses impressions sont , en effet parfois les mêmes que les miennes envers ses endroits .. Je pense que une chapitre entier sur des multiples statistiques et pourcentages concernant ses classes et un peu trop longuet et trop monotone , elle peut vite faire perdre tout intérêt pour ce livre à une personne de notre âge . Les faits concrets ( dans ce livre les dialogues et interviews ) sont alors beaucoup plus parlant et rendent le dynamisme perdus à cette recherche . Ils nous démontre davantage ce mur , cette barrière qui parait inébranlable entre ses 2 cultures presque complètement différentes .. Montrant même parfois des pratiques que l'ont pensé évincé ( les bals dansants qui renforce l'homogamie ) ou encore cette domination de classe énoncé un peu plus haut ...
Prenons l'exemple d'une interview entre deux élèves et un riche ''businessman '' quand ce dernier refuse que une des deux jeunes femmes pose le coude sur le canapé car elle va ''le salir'' Il sous entend ici que comme elle ne possède pas de multiples châteaux et une grosse fortune , elles seraient des personnes sales ...
En bref , je trouve que l'auteur a réussit sa mission : c'est à dire nous présenter cette différence de culture populaire/bourgeoise , malgré l'évolution des pensées , est toujours un profond abîme .Et que le fait de le comprendre est déjà un pas vers le rapprochement des différentes cultures et classes ..

22. Vignolles Lise 16/02/2016

Dans son livre Voyage de classes, Nicolas Jounin nous transporte dans les beaux quartiers de Paris. Le professeur, en faisant visiter ces quartiers à ses étudiants en sociologie venus de Saint Denis, nous emporte au cœur de la bourgeoisie française. Le livre est fait d'anecdotes, que les étudiants nous exposent après avoir mené leurs enquêtes. Ainsi que d'explications, soigneusement rédigées par le professeur.
J'ai personnellement beaucoup apprécié lire ce recueil d'expériences, toutes plus surprenantes les une que les autres. Je me suis retrouvée dans les descriptions des étudiants, perdus face à ce monde qu'ils ne connaissaient pas. Ce livre m'a beaucoup intéressée : je l'ai trouvé très agréable à lire, et j'ai apprécié les efforts de l'auteur pour le rendre abordable à tout le monde, et non uniquement aux sociologues.

23. Amalelaloui 09/02/2016

Ce livre raconte l'histoire d'étudiants enquêtant dans les beaux quartiers de Paris alors qu'ils sont de St Denis. En effet ces jeunes explorent les magasins luxueux, les beaux cafés, le comportement des gens etc... Ceux ci questionnent les habitants du Vll ème arrondissement, ils sont souvent rejetés et regardés de haut en bas, les gens leur font comprendre qu'ils ne sont pas à leur place et que cela se voit. On leur demande souvent de partir des magasins ou encore dans les cafés ils sont servis les derniers et les serveurs sont indifférents à leur égard. Habituellement je ne pensais pas qu'il y avait de différences entre les différentes classes sociales,du moins on pense que les gens sont traités de la même façon mais ce n'est pas le cas. Par exemple à un moment donné, deux élèves questionnent une femme de "haut rang", celle ci leur dit "bien sur, j'ai une femme de ménage, comme tout le monde", les étudiants se sentent donc mal à l'aise puisque ce n'est pas leur cas. Ils se sentent souvent rabaissés et inférieurs, du moins c'est ce qu'ils ressentent et ce que leur font ressentir les gens. J'ai bien aimé ce livre assez bien écrit, il montre les inégalités des différentes classes et m'a fait prendre conscience que pour ces étudiants les "enquêtes" n'ont pas toujours été faciles, plusieurs fois refoulés et rabaissés.

24. Hare Céline 1ère ES Lycée Pablo Picasso 04/02/2016

Ce livre aborde un sujet assez présent dans notre société, deux clases sociales différentes qui se rencontrent "Des étudiants de Seines Saint-Denis enquêtent dans les beaux quartiers" voilà ce qu'il y a écrit sur la couverture . Dans ce livre les étudiants témoingnent de leur expérience, la façon dont-ils ont été accueillis, dont-ils ont été perçus par ces personnes dites des beaux quartiers .Grâce à ce livre nous pouvons partir " en voyage " avec eux .Ce livre nous décrit la façon dont les étudiants mènent leur enquête dans un milieu qui leur est inconnu, mais "ce lieu" est-il si différent de leur ville ?
Ce livre se lis de façon fluide car leur langage est celui de tous les jours.

25. lyctrib 01/02/2016

"Voyage de classes" écrit par Nicolas Jounin est une oeuvre très intéressante causé par l'inversion des rôles, ce sont des étudiants de Seine-Saint-Denis qui vont observer les quartiers les plus riches de Paris notamment le 8ème arrondissement. Plutôt facile au début j'ai trouvé la méthode récurrente et redondante ce qui m'a empêché de la finir.

26. Juliette M. Lycée Gutenberg Créteil 01/02/2016

Ce livre "Voyage de classe[i][/i]" parle d'une classe d'étudiants en sociologie dans le 93 qui vont aller "enquêter" dans le 8èm arrondissement de Paris pour mesurer l'inégalité entre leur ville et ce quartier.
Ce livre est plutôt intéressant car il nous permet de mesurer les inégalités sociales présentes dans une seule région. Il nous permet aussi de voit comment les habitants de ce quartier voient les personnes qu'ils considèrent comme "en dessous" d'eux.

Enfin, c'est un livre très intéressant malgré la partie 3 que j'ai eu tout de même un peu de mal à comprendre.

27. Jade TOURRETTE 31/01/2016

J'ai beaucoup aimé le livre de Nicolas Jounin qui permet de mettre en avant les inégalités à Paris. Le regard porté par les habitants sur ces jeunes étudiants est un phénomène très intéressant : certains les rejettent et d'autres se sentent obliger de les "éduquer" . Les rôles s'inversent,les quartiers populaires vont enquêter dans les banlieues riches de Paris. Je le recommande.

28. Schotter Louis 1ere ES1 29/01/2016

"Voyage de classes" est un ouvrage de Nicolas Jounin. Ce livre nous raconte l'histoire de jeunes de "banlieue" qui partent enquêter dans les quartiers riches parisiens. On a donc le contraste entre les quartiers les plus pauvres de France et à ce qui pourrait s'approcher comme étant les plus riches. J'ai beaucoup aimé ce livre et l'ai trouvé très fascinant. Tout d'abord car le sujet est très intéressant : on a l'habitude de voir plutôt l'inverse, les clichés d'aller enquêter dans la banlieue et de donner l'impression qu'on se situe dans un autre pays. Cet œuvre nous montre les inégalités sociales qui règnent dans l'agglomération parisienne et lutte en faveur de la mixité sociale, débat qui règne dans notre société actuelle. Ce livre de sociologie est donc très passionnant et je le recommande à tout le monde.

29. Kelly V. 1ES Lycée des Flandres. 29/01/2016

J'ai trouvé le livre ''Voyage de classes'' très captivant et très intéressant. Il explique comment un groupe d'étudiants compare les différences présente entre les quartiers de banlieues et les quartiers de classes bourgeoises que ce soit dans les boutiques de vêtement ou sur les terrasses de café. Je trouve ces étudiants en sociologie courageux car ils font face aux humiliations que font subir les plus riches. Ce livre montre qu'il suffit de passer quelques minutes dans les transports pour trouver les contrastes entre ces deux classes.
Ce livre écrit par Nicolas Jounin nous ouvre les yeux sur une réalité sociale et les inégalités en France, qui sont dans ce livre, dans le VIIIe arrondissement de Paris.
J'ai apprécié cet ouvrage, il est facile à lire et à comprendre. J'ai également apprécié que l'auteur utilise des citations venant de ses étudiants. je le recommande.

30. T.Drieux (Lycée des Flandres) 29/01/2016

Ce livre de Nicolas Jounin a été un coup de coeur, à plusieurs niveaux. Le thème choisi, l'étude des classes sociales et leurs divergences, est un excellent thème, très intéressant et qui rentre à 100% dans les thèmes abordés en filière ES. Les exemples, riches et véridiques, sont choisis avec pertinence. La mise en situation dans les beaux quartiers parisiens, permet au livre d'être réellement intéressant (par exemple, lors du passage au début du livre, dans les magasins de luxe). De plus, toute l'enquête est menée par des étudiants d'un milieu social totalement différent de celui du VIIIème arrondissement de Paris (ils viennent de Saint-Denis). Ainsi, le regard porté est très intéressant car il montre des différences incroyables entre 2 lieux situés à quelques dizaines de kilomètres seulement.
Le livre se lit très facilement. L'auteur écrit avec des témoignages organisés d'élèves qui permettent de ne pas perdre le lecteur dans la masse des intervenants. Très peu de choses à critiquer, c'est un excellent livre, que je pourrais acheter par la suite.

31. Jeanne 1ES1 Lycée des Flandres 29/01/2016

" Voyage de classe" est un livre de Nicolas Jounin. Il est basé sur une enquête sociologique menée par un professeur et réalisée par des étudiants de Seine Saint Denis dans les beaux quartiers de Paris, plus particulièrement concentré dans le 8ème arrondissement. Je trouve le sujet de cette œuvre vraiment très intéressant car le problème de la différence sociale est devenu courant dans notre société actuelle et qui peut tous nous concerner. Tout au long de leur périple, ces étudiants nous livrent leurs impressions sur ces quartiers très différents de leur vie habituelle et par conséquent on comprend bien que la haute bourgeoisie est une catégorie sociale très fermée qui requiert certains critères. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce livre qui est accessible à tous. Je le recommande fortement !

32. Bauwe.M Lycée des Flandres 29/01/2016

Le livre sociologique Voyage de classe écrit par Nicolas Jourdin est très captivant et facile à lire. Cet ouvrage se présente sous forme d'une enquête menée par des étudiants de Saint-Denis dans 3 quartiers bourgeois.
On remarque directement les différences sociales entre les quartiers. Les étudiants prennent conscience de l'écart social qui existe entre différentes catégories, et les difficultés d’intégration des jeunes issus de milieux modestes. Le point de vue, étant celui des étudiants, est vraiment intéressant et pertinent. Ce thème m'a beaucoup plu et je le recommande fortement.

33. FANCHON Manon 26/01/2016

L'ouvrage de Nicolas Jounin est très intéressant puisqu'il nous permet de comprendre les différences de niveau social dans les différents quartiers de Paris. En effet, c'est l'histoire d'un groupe d'étudiant qui vivent dans la banlieue nord de Paris et qui ont enquêté sur trois quartiers bourgeois du VIIIè arrondissement de Paris. De plus, j'ai trouvé ce livre assez facile à lire. Enfin cet ouvrage nous montre clairement les contraste et les inégalités sociales qui règne au sein de la capitale puisqu'il suffit d'une demi heure de métro pour voir différences.

34. Léana Grandman 26/01/2016

Voyage de classes est un livre écrit par Nicolas Jounin. J'ai trouvé ce livre très intéressant surtout le fait que ces jeunes étudiants mène une enquête dans les beaux quartiers. On nous montre bien les différences qu'il peut exister entre les différents milieux ( ici des étudiants de banlieue face à des personnes d'un milieu plus aisé). Notre regard sur les beaux quartiers peut donc être modifié quand on apprend comment les jeunes étudiants de banlieue sont reçus dans les lieux prestigieux ou encore dans les boutiques de luxe.
1ES Lycée Andrée Malraux, Montataire

35. Marine Collet 26/01/2016

Voyage de classes est un livre écrit par Nicolas Jounin. J'ai trouvé ce livre très intéressant notamment avec le fait que l’auteur réalise des expérience avec les élèves ce qui rend le récit plus réaliste et donc permet au lecteur de se plonger dans la peau de ces ados. Les ressentis exprimés par les sujets de l'expérience ainsi que le sondage sont au plus prés de la réalité. On a donc une vision différente des plus beaux quartiers de Paris, avec les révélations des choses qui se passe au sein des magasins de prestige, ce qu'on ne voit pas vraiment lorsqu'on passe en tant que simple acheteur.
Lycée André Malraux, Montataire (60)

36. IMANE B. 1ES Lycée Gutenberg 25/01/2016

Le livre de Nicolas Jourdin.,"Voyage de classe" est plutôt différent des autres. Il est très compréhensible et facile à lire. Il présente une enquête de plusieurs exemples de situations vécues par les étudiants venant de Saint-Denis. Lorsque les personnes de ma classe ont donné leur avis, ce livre m'a paru très intéressant. J'ai aimé bien le lire. Nous pouvons voir différents niveaux sociaux entre les quartiers riches et pauvres de Paris. Ils vont dans des boutiques de luxe, des lieux et des restaurants superbes. Nous pouvons voir des inégalités entre les différentes classes sociales. Les étudiants observent puis accompagner de leur professeur, ils décrivent leur point de vue.

37. Souhila.B Lycée Gutenberg Créteil 24/01/2016

" Voyage de classe " est un livre de sociologie écrit par Nicolas Jourdin. Ce livre est très intéressant car il nous montre et explique de façon clair et précise les différents niveaux sociaux des quartiers, même si ce livre contient beaucoup de pages il est plutôt facile à lire car nous avons tout le temps envie de savoir la suite puisqu'il s'agit d'une sortie de classe du 93 dans les beaux quartiers du 8e arrondissement. Nous pouvons apercevoir que les personnes vivant dans le 93 ont des préjuger sur ceux qui habitent dans le 8e arrondissement tel qu'une phrase cité par un élève " Un banlieusard dans le 8e arrondissement ça fait tâche et un bobo du 8e arrondissement dans une cité du 93 ça fait autant tâche ".Ils ont observés des boutiques de luxe, le quotidien des bourgeois, leur vie si différentes et les ont interviewés. Ce livre reflète la vérité qui est que les classes dominantes font ressentir aux autres qu’ils ne sont pas forcément les bienvenus dans un espace réservé à une classe sociale dont le revenu est élevé. Les élève du 93 ont été surpris par la valeur des choses dans le 8e arrondissement dont le pris d'un mille feuille qui est de 14 euros ce qui fait quand même cher pour une pâtisserie. Je conseil ce livre car il est facile à lire et il raconte les différences des classes sociales.

38. AnnaDreuil 21/01/2016

Amandine Lycée Alfred Kastler
J'ai seulement commencé à lire le premier chapitre, qui m'a déjà bien intéressée. Nicolas Jounin, décrit très bien au début la mairie du 8ème, ce qui nous mets directement dans le bain, de sa vision des beaux quartiers. Il montre très bien la différence entre ces beaux quartiers et les quartiers de Saint-Denis qui sont comptés dans ceux les plus pauvres de France. Les étudiants s'initient au début à l'observation, et décrivent leurs points de vus. J'attends de lire la suite pour voir la description de leurs entretiens avec ces personnes différentes d'eux.
En tout cas, il est très simple à lire.

39. Brenda et Sara 19/01/2016

Lycée Pierre Brossolette, TES
Ce livre, résultat d'une enquête menée par des étudiants issus d'un quartier défavorisé sur un milieu favorisé, retrace leurs observations et leurs sondages. Ils y découvrent un milieu qui ne leur appartient pas et dans lequel ils ont du mal à s'intégrer.
Il est facile à lire mais ne nous apprend pas beaucoup plus que ce que l'on sait déjà. Il serait davantage utile aux classes de première.

40. Manon 1ES2 Lycée Rabelais 18/01/2016

Ce livre nous permet de prendre conscience de ce qui est appelée « domination symbolique ». Il s'agit du sentiment de supériorité qu’ont les classes supérieures face aux autres classes sociales. Les classes dominantes font ressentir aux autres qu’ils ne sont pas forcément les bienvenus dans un espace réservé à une élite sociale. C'est également l'occasion de faire l’expérience d’un bon livre de sociologie où le raisonnement des élèves est sans cesse remis en question par leur professeur qui cherche avant tout le respect de l’objectivité que demande la sociologie. Cet ouvrage permet donc de faire l’expérience de l’aspect tout à fait scientifique de la sociologie d’une manière agréable et facile à lire.

41. Lorelei G. Lycée Gutenberg 10/01/2016

Le livre de Nicolas Jounin, Voyage de classes, quand j'avais lu le résumé, je dois avouer que le livre ne m'avais pas intéressée mais j'ai changer d'avis quand des élèves qui l'avait lu m'en ont parlé. Au début du livre, j'ai adoré le principe, j'ai appris pleins de choses, comme par exemple, je ne pensais pas qu'il y avait une aussi grande barrière sociale entre les gens qui ont beaucoup d'argent et ceux qui en ont moins, cette enquête m'a donné envie d'aller visiter les quartiers du 8ème arrondissement pour voir et ressentir ce que les élèves ont expérimenté dans le cadre de leur recherche sociologique. En revanche, je n'ai pas aimé une partie du livre qui n'était que des chiffres, des pourcentages, sur la différence entre les hommes et les femmes qui fréquente le 8ème arrondissement, et je n'ai par conséquent pas réussi à finir le livre, je peux toutefois le conseiller.

42. Léo et Emeline 1es2 Arcisse de Caumont Bayeux 07/01/2016

C'est un livre passionnant et très intéressant avec beaucoup de démonstrations très précises et de nombreux exemples de situations vécues par les étudiants de Saint-Denis « en voyage ». Ce livre est facile à lire, sans temps faibles et toujours dans un esprit très pédagogique. L'auteur est un professeur de sociologie à l'université Paris-8-saint Denis, il forme des étudiants en sociologie et les emmène faire une « enquête de terrain ». Des groupes d'étudiants enquêtent sur les différences entre leur milieu social de la banlieue parisienne et les milieux huppés. Ce roman nous ouvre les yeux sur une réalité sociale et des inégalités importantes dans notre pays. Cette enquête a pour objectif de renverser l'habitude qui veut que les milieux supérieurs inspectent les milieux inférieurs et non l'inverse.

43. IAdriana F 09/12/2015

Ce livre de sociologie écrit par Nicolas Jounin est captivant et intéressant. Il explique comment un groupe d'étudiant compare les différence présente entre les quartiers les plus démunis de la région parisienne aux plus riches. Seul une demi-heure de métro sépare ces différentes classes sociales. Pour cela les étudiants vont étudier de près les restaurants, boutiques de valeur, vies quotidiennes des bourgeois de Paris et prendre en note tout ce qui semble important et interrssant à leur yeux. Cependant, ils n'étais pas vu sous un très bon œil, car ils se rendent dans des endroits où seul "les français blancs les plus classe" résident. Ce roman est facile à lire et à comprendre et permet d'en savoir plus sur les différences de classe social en île de France. Je recommande cet ouvrage qui instruit beaucoup.

44. Aghiles K. 1°ES Lycée Gutenberg 04/12/2015

"Voyage de classes" de Nicolas Jounin. Cet ouvrage est présenté comme une sorte d'enquête dans les milieux disons "huppés", plus précisément dans le 8ème arrondissement. L'idée est très clair, des étudiants de la banlieue qui enquêtent sur les bourgeois et quartiers réputés chic de la capitale. L'ouvrage présente bien le contraste entre ces catégories, il montre ainsi qu'il suffit de passé quelques minutes dans les transports pour voir ce contraste la. Sinon que dire de ce livre, mis à part qu'il ma sincèrement surpris, je pensais en connaitre un rayon à ce sujet et pourtant durant ma lecture je n'ai fais qu'en apprendre plus. Il est très facile à lire, pas trop dur à comprendre, vraiment il est ouvert a tout type de public. J'ai sincèrement apprécié le concept de cet ouvrage et je le recommande vivement.

45. FARHAN Hajar 30/11/2015

FARHAN Hajar 1ES Lycée Gutenberg

" Voyage de classe " est un livre de sociologie écrit par Nicolas Jourdin. Il relate l'enquête d'un groupe d'étudiants d'une université de Saint-Denis dans trois quartiers bourgeois du VIII° arrondissements de la capitale. Ils ont observés des boutiques de luxe, le quotidien des bourgeois, leur vie si différentes et les ont interviewés. Cette enquête est menée par un professeur qui n'en connaît pas plus que ses élèves sur le mode de vie de ces étrangers...
Ce qui est intéressant dans cette œuvre c'est que pour une fois ce sont les moins riches qui inspectent chez les plus riches ce qui est courageux de leur part car ils font face aux humiliations et discriminations subies.
J'ai choisi ce livre car l'idée de base m'a plu et je voulais en apprendre plus sur cet univers qui m'est totalement inconnu. Ce que je n'ai pas aimé dans ce livre c'est que j'ai trouvé que la critique n'était pas assez profonde, voir neutre et que le livre se résumait à des observations enrichissantes et drôles mais des conclusions peu utiles. Il a beaucoup de pages mais j'en retiens peu.
Les points forts sont que le livre est compréhensible et que je me reconnais chez les étudiants du fait que nous avons je pense la même classe sociale et donc le même monde.J'aimerais bien voir l'avis d'un bourgeois sur ce livre... Bref enquête très original qui m'a appris qu'un appartement pouvait coûter 1 250 000 € et un millefeuille 14 € !!!!

46. Abdelilah.L 29/11/2015

L'ouvrage de Nicolas jounin,"Voyage de classe",retrace les enquêtes qu'ont menés une centaine d'étudiants de Saint-Denis sur 3 quartiers bourgeois du 8 eme arrondissement. L'idée au départ m'a paru très intéressante,le contraste entre la "haute bourgeoisie" et les "banlieusards" du 93 ça m'avais paru assez fascinant...Je m'attendais d'ailleurs à ce qu'il y'ait beacoup plus d'humour.Finalement,le livre m'a un peu rappellé l'émission de Frédéric Lopez,"Voyage en terre inconue",sauf que la ce sont les "moins riches" qui vont à la rencontre des "riches" ^^.Le livre nous fait prendre conscience sur l'importance du rang social et nous montre que ces mileux sont très difficilement accessible pour un grand nombre de personnes,seul "l'élite" y a accès.La moral que j'ai tirée de cette ouvrage c'est que chacun d'entre nous est pourvu d'un environnement social.Un banlieusard dans le 8 ème arrondissement ça fait tâche et un bobo du 8 arrondissement dans une cité du 93 ça fait autant tâche... Bilan assez positive même si j'étais déjà conscient de la grande "faussée" qui nous sépare aux habitants de ces quartiers.Je conseille fortement cet ouvrage à tout mes cousins vivant dans mon pays d'origine qui sont persuadés que vivre à 30 minutes de Paris ça veut forcément dire qu'on a beaucoup d'argent.

47. U.Ushani 1ES Lycée Gutenberg 27/11/2015

Ce livre est très intéressant et différent des autres . "L'histoire" parle d'un groupe d'étudiant demeurant dans des quartiers les plus pauvres de la région parisienne qui se rendent à Paris Ce livre décrit la différence des niveaux sociaux entre les quartiers les plus riches et pauvres de la région Parisienne . Ils se rendent dans des restaurants , boutiques , lieux les plus chics de Paris et prennent en note tout ce qui les attirent . Ils sont "victimes de discrimination" puisqu'ils se rendent dans des lieux où seuls "les francais blanc les plus classes" vivent et ils se sentent differenciés des autres . Ils essayent de se familiariser avec un monde bien différent de leur quotidien mais ont du mal car ça leur fait bizarre d'adapter des manières inhabituelles , comme "payer 14 euros pour un mille feuille" .

Points positifs : Le livre est très compréhensible et facile à lire et surtout intéressant
Points négatifs : J'ai eu du mal à comprendre qui parlait. Un coup c'est une personne qui parle et juste après une autre personne parle donc je m'embrouillais .

48. Ferrara 26/11/2015

J'aime beaucoup ce roman écrit par Nicolas Jounin. C'est plutôt plutot positif, il est facile a lire, pas compliqué, ecrit en gros il est donc plus facile à lire. Il raconte les nombreuses différences social entre les différent quartier. Une demi-heure de métro sépare les quartiers parmi les plus pauvres de France de ses zones les plus riches. Partis de Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, une centaine d'étudiants ont enquêté sur trois quartiers bourgeois du VIIIe arrondissement de la capitale. Pour s'initier à la démarche sociologique, ils ont dû se familiariser avec un monde nouveau et étrange, dont les indigènes présentent des coutumes et préoccupations insolites.
Boire un café dans un palace pour observer ce qui s'y passe (et être traité comme un client illégitime), stationner dans les boutiques de luxe pour décrire leur organisation (et se faire mettre dehors), apprendre à manger un mille-feuilles à 14 euros avec des « bourgeoises », approcher des institutions prestigieuses où les femmes n'ont pas le droit de vote, se faire expliquer le Bottin mondain et l'arrangement des mariages, interviewer dans son hôtel particulier un grand dirigeant qui « fait partie de ces familles qui ont des châteaux un peu partout » : ce sont quelques-unes des expériences que ces étudiants du 93 ont vécues. En même temps qu'il leur a fallu dompter l'exotisme pour bien comprendre le milieu dans lequel ils pénétraient, ils ont dû encaisser l'humiliation des multiples rappels à l'ordre social que suscitait leur démarche.
Des premières incursions anonymes et timides jusqu'aux face-à face sans échappatoire, ce livre raconte de manière crue et joyeuse les batailles livrées pour mieux connaître un monde social dominant. L'enjeu : renverser l'habitude qui veut que ce soit « ceux d'en haut » qui inspectent l'existence de « ceux d'en bas ».
Ce livre est très intéressant il montre et explique de façon clair et précise le niveau social des quartiers.

49. Ferrara 26/11/2015

J'aime beaucoup ce roman écrit par Nicolas Jounin. C'est plutôt plutot positif, il est facile a lire, pas compliqué, ecrit en gros il est donc plus facile à lire. Il raconte les nombreuses différences social entre les différent quartier. Une demi-heure de métro sépare les quartiers parmi les plus pauvres de France de ses zones les plus riches. Partis de Saint-Denis, dans la banlieue nord de Paris, une centaine d'étudiants ont enquêté sur trois quartiers bourgeois du VIIIe arrondissement de la capitale. Pour s'initier à la démarche sociologique, ils ont dû se familiariser avec un monde nouveau et étrange, dont les indigènes présentent des coutumes et préoccupations insolites.
Boire un café dans un palace pour observer ce qui s'y passe (et être traité comme un client illégitime), stationner dans les boutiques de luxe pour décrire leur organisation (et se faire mettre dehors), apprendre à manger un mille-feuilles à 14 euros avec des « bourgeoises », approcher des institutions prestigieuses où les femmes n'ont pas le droit de vote, se faire expliquer le Bottin mondain et l'arrangement des mariages, interviewer dans son hôtel particulier un grand dirigeant qui « fait partie de ces familles qui ont des châteaux un peu partout » : ce sont quelques-unes des expériences que ces étudiants du 93 ont vécues. En même temps qu'il leur a fallu dompter l'exotisme pour bien comprendre le milieu dans lequel ils pénétraient, ils ont dû encaisser l'humiliation des multiples rappels à l'ordre social que suscitait leur démarche.
Des premières incursions anonymes et timides jusqu'aux face-à face sans échappatoire, ce livre raconte de manière crue et joyeuse les batailles livrées pour mieux connaître un monde social dominant. L'enjeu : renverser l'habitude qui veut que ce soit « ceux d'en haut » qui inspectent l'existence de « ceux d'en bas ».
Ce livre est très intéressant il montre et explique de façon clair et précise le niveau social des quartiers.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site