Baptiste Virot, Anne Lambert, Turbulences

Baptiste Virot, Anne Lambert, Turbulences, Paris, Éditions Casterman, coll. « Sociorama », 2016, 12€.

 
 
 
 
Commentaires (48)

1. mickael sivignon 24/05/2017

Ce livre et très intéressant il rend compte de la difficultés de ce travaille tout en apportant une touche d'humour cest un livre simple mais efficace et je conseille à de le lire car même si cest un sujet qui ne vous intéresse pas forcément il le deviendra vite.

2. Maximilien BELLIER 23/05/2017

J’ai trouvé la lecture de cet ouvrage agréable de par sa simplicité et sa compréhension, cette enquête sociologique des comportements mise sous image grâce à Baptiste VIROT la rend plus ludique et accessible. De plus les comportements des personnages étant caricaturaux et familiers sont amusants, notamment avec un commandant de bord sexiste détesté par les employées du vol et le personnage hyperbolique de Marion symbolisant la personne stressée type. J’ai trouvé le choix de bande dessinée judicieux, comme l’a si bien expliqué Einstein « Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c’est que vous ne le comprenez pas complétement. » ainsi le choix d’un public plus large et d’une explication plus simple permet de mieux comprendre le concept, et au sociologue de vérifier s’il maîtrise réellement son sujet.
Cet ouvrage est d’autant plus beau qu’il y a une véritable recherche intégrée à l’histoire, et une dénonciation des inégalités, préjugés et explication des tâches « sous-marines ».
Mes regrets quant à cet ouvrage sont liés au manque de renseignement sur les dirigeants de ces compagnies aériennes car cette bande dessinée renforçant la course au savoir la négligence des acteurs principaux de ces compagnies est regrettable même si il est compréhensible qu’il ait été difficile de les intégrer dans la continuité du récit.
Je recommande donc la lecture de cet ouvrage, qui est rapide et concentre savoir, divertissement et efficacité en seulement 161 pages.

3. Amandine.T 23/05/2017

Une BD humoristique qui nous montre la face cachée d'une compagnie aérienne (Air Fonce ). À travers les différents personnages pour le moins caricaturales on découvre l'envers du décor, même si à mon avis le sujet est traité de manière assez superficiel. Ce n'est neamoins pas forcément un point négatif dans le sens où la BD est d'autant plus facile et donc plaisante à lire. En tout cas une chose est sûre, je ne ferais pas hôtesse de l'air comme métier !

4. Duché Elodie Lycée Claude Bernard 23/05/2017

J’ai beaucoup apprécié cette BD , puisqu’elle s’inspire de fait réel, le sujet est d’actualité. Le fait de montrer l’envers du décors m’as beaucoup plu car cela montre la vérité sur ces différents métiers. Je trouve que le fait que ce soit sous forme de BD permet de rentrer plus facilement dans le contexte, cela donne une côté plus interactif, ludique. Le récit est structuré puisque le livre est divisé en différente parties.
Le livre s'étend sur les ressentis des personnes, le fait de choisir seulement 3 personnages est valorisante à l’histoire car ces personnages nous donnes un point de repère à travers l’histoire.

5. manzoni 20/05/2017

Le livre que j ai préféré est la BD Turbulence car on en apprend plus sur les métier liés aux avions , de plus ce support original nous aide à mieu comprendre leur métier .

6. Ben allal Ines 18/05/2017

Turbulences est une BD qui nous a fait voir la face cachée des métiers de l'aviation. On a découvert de nombreuses choses qui nous sont utiles pour comprendre les liens hiérarchiques et sociaux au sein d'une compagnie aérienne. Des secrets du personnel de bord au travail du pilote, tout y est ! On y apprend égalemment les difficultées rencontrées par le personnel et
Ce que l'on a aimé dans cette BD, c'est la facilité avec laquelle on la lit : des dessins basiques, des informations ciblées et une touche d'humour... En parallèle des histoires des trrois personnes que la BD suit, les petites anecdotes et informations sont données sans que l'on s'en rende compte (ce qui rend la BD très "light", facile à comprendre et ludique).
Elèves du Lycée PAUL VALERY de Meknès (Maroc)

7. LE GUEN 1erES Lycée André Malraux 15/05/2017

« Turbulences » est une BD en noir et blanc qui est très facile à lire. Les dessins sont simples mais très expressifs. C’est une bd qui est intéressante, car nous apprenons beaucoup de choses sur les métiers aériens, les différences entre les femmes et les hommes dans ces métiers-là, etc. C'est un bouquin qu’on lit vite, car elle est en même temps drôle et, car nous avons envie de savoir la suite des péripéties des personnes qui sont là tout au long du livre.
On ne sait pas comment l’enquête à été réalisé, mais elle nous dévoile beaucoup de vérités sur ces métiers que l’on ne sait pas forcément.

8. Sciortino- Monaco Lucie 15/05/2017

La bande dessinée "turbulences" m'a énormément plu ! En effet , une bande dessinée est beaucoup plus agréable à lire . Les dessins et certaines connotations sont assez drôles dans l'histoire en générale . Mais il est aussi intéressant de voir les différentes facette du métier d’hôtesse de l'air par rapport à l'image que donne ce métier . Par le biais de plusieurs personnages (hôtesses , pilotes , passagers) on se rend compte de la vrai hiérarchie installée dans ce genre de métier , comment les uns considèrent les autres et cela toujours avec humour et tout en apportant des renseignement sur le fonctionnement des vols en avion .

SCIORTINO-MONACO Lucie 1ereES2

9. Chihab.A (LFNY) (site web) 13/05/2017

"Turbulence” est une bande dessinée scénarisé par Anne Lambert et dessiné par Baptiste Virot. L’histoire parle de Marion, une femme phobique de l’avion. Elle fait un voyage, de Paris vers Sao paulo. Dans l’avion, des hôtesse, steward suivent leurs cours ordinaire de leur travail. Derrière le sourire de ces employés, se cachent des tracas personnel et des conflits collectifs. Personnellement, j'ai bien aimé cette bande dessinée. La lecture est rapide, simple à comprendre et remplie d’informations pertinentes. L’histoire n’est pas ennuyeuse, elle traîne le lecteur jusqu'à la fin. Elle est marqué par de nombreuses scènes comiques ce qui souligne son aspect agréable et amusante. Le thème abordé est assez original, car nous apprenons plusieurs choses sur les métiers des stewards, hôtesse,et pilotes d’avion, c’est une bande dessinée éducative mais nous apprenons aussi des faits réels . Le personnage principal est drôle mais aussi intéressant car certaines personnes peuvent s’identifier à Marion. Même si l’histoire est courte, on s’attache facilement aux personnages . En terme de planche, les vignettes ne sont pas remplies de plusieurs bulles, ce qui fait que ce n'est pas trop chargé. Les dessins sont très simples, compréhensibles mais les informations partagés sont, je trouve, les plus importantes dans cette bande dessiné. On apprend aussi la vie de cette population active, ce qui renforce le côté réel de la bande dessinée.

10. Julien LFNY 05/05/2017

J’ai pensé que le livre Turbulences etait un tres bon livre, il etait facile a lire, le vocabulaire n'était pas trop complexe et donc a etait très agréable à,lire. Je le recommande fortement et je pense que beaucoup de personnes qui vont lire le livre auront les même remarques positives que moi car; le livre est très facilement reliable (une recherche récente montre qu’environ 20% de la population américaine a peur de voler, donc on peut facilement trouver des point en commun avec le personnages principaux, ce qui rend l'expérience encore mieux). De plus, on peut aussi tirer une leçon de ce livre, même si cette lecon est beaucoup utilisé, la structure principale Marion qui a peur de l’avion est quand-même rentre dans l’avion est à affronter ces peurs, et maintenant se retrouve au Brésil. DOnc ce livre nous apprends qu’il faut toujours affronter ces peurs. Et finalement, c’est une bande dessinée, avec des dessin très intéressants et attractifs, ceci encore une fois m’a donner encore  plus envie de le lire. Donc je le recommande a toute personne qui a envie de rire et qui a envie d’apprendre une leçon qui les aiderait dans tous les aspects de leur vie.

11. Alyssa Somnolet 05/05/2017

Cette Bande Dessinée nous fait suivre les chemins de trois personnages, jouant chacun un rôle différent dans une compagnie aérienne française: Marion, une passagère souffrant d’une phobie de l’avion, Sylvie, une hôtesse de l’air et enfin Martin, un pilote. Nous suivons ces protagonistes à travers le monde actuel de l’aviation et son industrie. On découvre un monde qui nous est inconnu a nous, consommateurs, on apprend, les conditions de travail des employés, les procédures durant les différentes étapes du vol, les récentes législations et les inégalités qui sont présentes au sein des employés (paiement, sexisme, système hiérarchique...). Ces informations sont le résultat de l’enquête sociologique de l’auteur Anne Lambert, elles sont délivrées avec humour rendant la lecture agréable et pas trop factuelle. Le style de dessin caricaturesque contribue à la dimension humoristique de la BD et a une énonciation de l’information originale et divertissante. Fou rires garantis.

12. Thomas Trauchessec 05/05/2017

La bande dessinée Turbulences, à été publié en 2016, et a été rédigé par Anne Lambert. Nous suivons l’histoire d’une jeune femme qui s’appelle Marion et qui a très peur de prendre l’avion. Mais un jour, Marion est obligée de prendre un avion pour aller à Sao Paulo et tout au long du vol, elle est obsédée par l'idée qu’il va y avoir un accident. Pendant le vol, nous suivons une enquête qui a été mené par la sociologue Anne Lambert sur les différents rôles des personnes qui travaillent dans les avions. Nous réalisons très rapidement qu’il y a de vraies différences entres les pilotes qui travaillent dans le cockpit et les hôtesses de l’air ou les stewards qui travaillent dans la cabine. Ces différences sont visibles à travers les salaires, le nombre d’heures travaillées et l'intensité du travail des employés. Les pilotes peuvent être payés jusqu’à 27000$ par mois alors que les hôtesses et stewards sont beaucoup moins rémunérés. Nous avons l’impression que le travail des pilotes n’est pas vraiment difficile et que souvent, les pilotes se trouvent assis à ne rien faire pendant plusieurs heures alors que les hôtesses sont toujours en train de travailler. Les hôtesses et stewards ont quand même des temps de repos mais qui ne sont pas très longs comparés à la quantité de travail qu’ils doivent réaliser. Il est aussi intéressant de voir que les femmes pilotes sont en minorité et certaines personnes les appellent “camionneuses’, ce qui n’est pas respectueux et devrait changer. J’ai beaucoup apprécié cette bande dessinée et elle était facile et agréable à lire. J’ai aimé le fait que le livre nous apprend beaucoup sur le secteur aérien sans nous donner trop de chiffres. J’ai aussi pu apprendre beaucoup d’informations que je ne connaissais pas avant comme par exemple le fait que la plupart des pilotes sont hommes ou encore le fait que les pilotes gagnent beaucoup plus que les hôtesses de l’air et les stewards. Un petit détail qui aurait pu être amélioré sont les illustrations étaient très simples et manquaient de couleurs mais a part cela, l’ensemble du livre était très bien fait. En résumé, j’ai vraiment beaucoup apprécié le livre, j’ai trouvé que c’était une lecture très agréable et c’est celui que j’ai préféré parmi les trois que livres que j’ai lus.

13. Julia W (LFNY) 05/05/2017

La bande dessinée "Turbulences" nous dépeint un scénario intéressant imaginé par la sociologue Anne Lambert. Toutes les illustrations de cette bande dessinée ont été créées par le dessinateur Baptiste Virot. "Turbulences" nous illustre ce qui se passe dans les coulisses d'une compagnie aérienne française appelée “Aire Fonce”. Nous voyons la réalité du travail dans les airs: comment fonctionnent les équipages, comment ils doivent s’organiser et agir avec les clients (par exemple, les hôtesses et les stewards doivent sans cesse sourire dans toutes les situations) mais également comment ils surmontent les difficultés rencontrées (telles que des clients difficiles, la fatigue ou le dilemme de la grève). Tout d’abord, j’ai beaucoup apprécié Turbulences car c’était une bande dessinée très facile et rapide à lire grâce au langage familier qui était à mon avis plutôt “jeune”, mais aussi grâce à sa dimension très amusante et comique. Les expressions des visages, la plupart du temps dessinées d’une manière très exagérée pour souligner l’émotion des personnages, ainsi que plusieurs bulles qui montraient ce que les personnages pensaient en réalité, étaient très drôles. En outre, c’était une bande dessinée intéressante qui m’a appris beaucoup de faits réels, tels que le salaire du commandeur de bord et des copilotes, la relation hiérarchique entre les membres de l’équipage, les trois différents types de passagers qui existent, ainsi que toutes les étapes nécessaires avant le décollage (comme le “briefing” soit les opérations qui se déroulent sur le sol”, soit des vérifications). Enfin, un petit détail qui m’a plu est le fait que "Turbulences" est séparé par des chapitres ce qui rend la bande dessinée très claire et ne nous empêche de nous perdre dans les évènements.

14. Théodora V. 05/05/2017

Le deuxième livre que j'ai lu était la bande dessinée de Virot et Lambert, Turbulences. Cette bande dessinée décrit, depuis le point de vue de trois personnages en particuliers, tout le déroulement d'un trajet en avion. Les trois personnages sont Marion, une passagère phobique de l'avion, Sylvie, une hôtesse de l'air et Martin, un pilote d'avion. Cette bande dessinée démontrent toute la préparation et le travail long et complexe qui se fait avant, pendant et après un vol en avion. J'ai trouver intéressant le personnage de Marion car on peut facilement s'y identifier. Personnellement, j'ai aussi une phobie des avions et suis toujours stressée durant un vol.
Ce qui m'a particulièrement intriguée était un aspect sociologique spécifique de cette BD: les différences dans les métiers de ce secteur entre les hommes et les femmes. En effet, il est mentionné qu'il y a environ 3600 hommes qui font partie du PNT (Personnel Navigant Technique, c'est à dire ingénieurs, pilotes...) dans une entreprise comparé à seulement 400 femmes. Or, en ce qui concerne le PNC (Personnel Navigant Commercial c'est à dire ceux chargés du service en cabine et de la sécurité des passagers) les 2/3 sont des femmes. Par ailleurs, il y a très peu de femmes pilotes. (p103) De plus, celles qui sont pilotes doivent tout le temps prouver leurs compétences à piloter en étant hyper-concentrées alors que les hommes ont le privilège d'être détendus. Tout cela pour dire que dans certains métiers aujourd'hui, il y a toujours de grandes différences en ce qui concerne les opportunités de travail entre les hommes et les femmes. Une femme pilote est quelque chose d'extrêmement rare et inhabituel alors qu'une femme chargée du service est très commun. Plus on monte dans la hiérarchie des personnels navigants commerciaux, moins il y a de femmes.
En ce qui concerne les dessins, ceux-ci étaient très bien faits. Un exemple de suite de dessin que j'ai trouvée réussie était au début quand les différents personnages se préparent pour aller à l'aéroport. Les auteurs ont décidé de faire beaucoup de petits dessins, montrant ainsi toute les étapes et tout le long processus pour se préparer un vol: s'habiller, s'occuper des enfants, faire le planning pour la nounou....Tout cela doit se faire très rapidement et cela se comprend par la succession rapide de petits dessins. Outre que cet exemple, les dessins permettaient une lecture très fluide et agréable de la bande dessinée.
Par ailleurs, j'ai trouvé ce livre très intéressant car il m'a fait mieux comprendre le travail d'hôtesse de l'air qui est pour autant laborieux. Depuis que j'ai lu Turbulences, j'ai pu prendre un avion et je percevais les hôtesses de l'air d'un nouveau regard car j'avais plus d'informations sur leur travail et les petits détails qui le constituent, comme par exemple le fait de sourir tout le temps. Leur métier n'est pas assez reconnu dans la société.
En conclusion, Turbulences a été une lecture très facile et agréable mais aussi informative. Pour les personnes qui ont une phobie des avions comme moi, c'est utile d'avoir les informations citées dans cette bande dessinée.

Petit fun fact qui m'a fait sourir p124: "La consommation de jus de tomate est beaucoup plus forte en avion qu'au sol. Elle écoulerait 1,7 million de jus de tomate chaque année par compagnie."

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×