Créer un site internet

1. La fabrique des pandémies, Préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire

prixlectureses Par Le 30/06/2021 8

Dans 2021-22 : Sélection

 

Commentaires

  • Mila P

    1 Mila P Le 21/04/2022

    L'enquête La fabrique des pandémies permet de se pencher sur des sujets actuels tels que la pandémie de la Covid-19 à travers le résultat de recherches faites par des scientifiques reconnus dans le monde entier. Dans cette enquête, l'autrice, Marie-Monique Robin, mêle à la fois l'aspect Scientifique et économique en expliquant la réciprocité des conséquences de l'un à travers l'autre.
    L'aspect positif de ce livre est donc que tous les types de lecteurs peuvent s'y intéresser car cette enquête permet de se pencher sur des questions écologiques actuelles, mais également des questions économiques qui peuvent expliquer certaines décisions politiques ou encore même remettre en question quelques fois nos modes de vie.
    De plus, j'ai beaucoup aimé ce livre tout d'abord grâce au style d'écriture de l'auteure, en effet, celle-ci aborde des sujets scientifiques complexes tout en les expliquant de façon fluide et compréhensible par tous. N'ayant pas un profil scientifique, j'étais réticente à la lecture de ce livre car je craignais qu'il soit trop compliqué à comprendre. Mais ce fût une agréable surprise lorsque j'ai découvert que tous les mécanismes, aussi bien économiques que scientifiques étaient expliqués en détail.
    Enfin, à mes yeux, ce livre pourrait tout à fait détenir le prix lycéen de SES de par les différents aspects évoqués précédemment.
  • Ninon Glatigny

    2 Ninon Glatigny Le 21/04/2022

    La Fabrique des Pandémies est une enquête intéressante et approfondie s’intéressant au rôle de la crise environnementale dans l’émergence de nouvelles maladies.
    Ce livre est d’actualité puisqu’il évoque , bien évidemment, la crise du Covid-19 et nous mène vers un constat affligeant : la crise environnementale est source de nombreuses pandémies pour les années à venir.
    Marie Monique Robin nous plonge dans une véritable enquête alliant les travaux de nombreux scientifiques du monde entier à une analyse économique de nos modes de sociétés actuels.
    La lecture de ce livre est fluide avec un style d’écriture accessible à tous. Cependant, ce dernier peut sembler long et fastidieux de par la richesse des informations et la complexité de certains termes scientifiques employés.
    Enfin, ce livre se démarque de par l’originalité du sujet qu’il évoque. Il s’intéresse aux sources des pandémies et met en valeur le travail non-médiatisé de chercheurs ayant alerté sur notre situation et ses dangers depuis de nombreuses années.
  • Arman

    3 Arman Le 09/03/2022

    Livre très pertinent, la lecture est d'ailleurs assez simple si l'on aime lire. Ce livre très instructif explique clairement à l'aide d'exemples précis et grâce aux témoignages de vrais scientifiques et chercheurs qui n'ont pas de conflit d'intérêt avec les laboratoires pharmaceutiques. Ce livre est parfaitement utile dans le contexte de la crise sanitaire qu'a connue le monde entier, il devrait être lu par tous pour comprendre les véritables fondements des pandémies et l'origine anthropique des maladies. Ce livre parle de ce que les médias négligent et de sujets pour lesquels on ne prend pas assez de temps.
  • Mathilde

    4 Mathilde Le 06/03/2022

    J’ai beaucoup aimé la lecture de l’enquête La fabrique des pandémies écrite par la journaliste Marie-Monique Robin. Cet ouvrage mêlant les travaux de chercheurs du monde entier est très enrichissant et permet de comprendre en profondeur les mécanismes liant destruction de la biodiversité et émergences de pandémies. La lecture de ce livre est fluide, accessible et le style de cette journaliste est particulièrement agréable dans la mesure où il contribue à romancer un ensemble de recherches scientifiques à l’origine très complexes. Ce livre est une mine d’informations nécessaires à la compréhension de notre monde contemporain et possède la richesse d'entrelacer des connaissances souvent différenciées vigoureusement : la biologie, l’économie, l’anthropologie, l’écologie… C’est ainsi que la lecture de cet ouvrage est agréable et mobilisante.
    J’ai déjà entendu à propos de ce livre qu’il était trop angoissant, que nous le refermions en pensant que nous allions tous mourir. Certes, la lecture de ce livre est troublante, effrayante et répète de mainte fois que la fragilisation de la situation sanitaire actuelle est due à l’inaction des hommes. Cependant, pour ma part, j’ai au contraire plutôt refermé ce livre avec de l’espoir et l’envie de se mobiliser encore davantage pour préserver ce qu’il nous reste. Ce livre nous montre que de nombreux chercheurs connaissent ces mécanismes; leur expertise ne leur permettant pas uniquement de constater les dégâts de l’activité humaine mais bien également de trouver des moyens d’y faire face. Il est donc plutôt question aujourd’hui de réorganiser notre société en alliant les savoirs faire et compétences et en prenant chacun la mesure nécessaire de ces enjeux sans se décourager mais plutôt en tentant d’agir aujourd’hui plus que jamais. Il est possible selon moi de garder un regard optimiste en lisant cette enquête.
    Cependant, quelques points m’ont toutefois dérangés dans cette lecture. Tout d’abord, la quantité accrue de détails scientifiques, notamment sur les spécificités des animaux, m’a fait mettre du temps avant d’accrocher à cette lecture. Par exemple :“Apparentée aux mangoustes, la civette palmiste masquée (Paguma Larvata) est un petit animal nocturne et arboricole, vivant dans les forêts de l’Asie du Sud. Elle doit son nom aux taches blanches qui mouchettent sa tête. Omnivore, son goût pour les fruits lui vaut le surnom de “guo zi li” (renard des fruits)”.
    D’autre part, ce livre m’a semblé parfois répétitif, certains sujets revenaient souvent et étaient réexpliqués plusieurs fois dans des chapitres différents. Malgré tout c’est peut être aussi ce qui fait la force de cet ouvrage: des opinions de chercheurs émérites des quatres coins du monde convergeant vers les même conclusion qui n’en sont que plus marquante, ce travail d’assemblage des travaux de recherche révélant l’importance pour tous de veiller à la protection de la biodiversité.
  • Raphaël

    5 Raphaël Le 03/02/2022

    Un excellent livre qui traite d'un sujet complexe souvent oublié de la crise environnementale. Les analyses proposées sont riches et les notions abordées très diverses, si diverses que l'on vient parfois à se perdre dans le flux d'informations qui nous sont présentées. Cela est dû notamment au fait que les scientifiques interrogés sont nombreux et traitent tous de notions différentes, en arrivant néanmoins plus ou moins à la même conclusion. Malgré cette abondance d'informations qui peut sembler déroutante, les points abordés sont clairs, et même pour un lecteur peu renseigné sur la question en ressortira avec une compréhension solide. Le livre ne s'attarde que très peu sur les manières dont nous pourrions changer notre modèle économique afin de répondre à cette crise de la biodiversité, et remplit ainsi plus un rôle de lanceur d'alerte, présentant et mettant en garde contre ces dangers bien réels.

    C'est pour cette raison que je conseillerais ce livre à toutes les personnes n'ayant qu'une connaissance superflue du sujet, qui représente aujourd'hui une menace majeure et qui mérite qu'on s'y intéresse. Cependant celui-ci peut se révéler être fastidieux à lire en raison des nombreux faits et exemples développés tout au long du livre, il serait peut-être ainsi plus judicieux pour les personnes n'ayant pas la motivation de le lire jusqu'au bout d'attendre la sortie du documentaire, qui, je l'espère, traitera le sujet d'une manière plus pédagogique et abordable.
  • Enora

    6 Enora Le 20/01/2022

    J'ai apprécié lire ce livre, il y avait de nombreux faits intéressants. J'ai trouvé très intéressant le fait que l'auteur ait interviewé autant de scientifiques autour du monde. J'ai aussi apprécié le fait que des scientifiques de domaines assez différents tombent sur un même raisonnement et au même résultat. J'ai pu apprendre beaucoup de choses puisque les termes scientifiques étaient bien expliqués et ce n'était pas trop théorique pour autant. Cependant, j'ai trouvé que les arguments étaient toujours les mêmes au fil des chapitres, ce qui a rendu ma lecture un peu ennuyeuse
  • Alice T

    7 Alice T Le 10/12/2021

    Il s’agit d’un livre passionnant. Dans la préface du livre, Serge Morand affirme que « la solution n’est pas de se préparer au pire d’une prochaine pandémie mais de l’éviter en s’attaquant aux causes ». La journaliste, à l’aide des interviews des scientifiques et de nombreuses références expose ces causes d’une manière très intéressante et convaincante. Ce livre est donc passionnant car il est riche d’enseignements. Dans le chapitre 1, par exemple, on découvre la « preparedness », un dispositif mis en place par l’Etat américain pour faire face à des catastrophes, des urgences. La « preparedness » concerne notamment des maladies qui n’existent pas et n’existeront peut-être jamais : l’objectif est de convaincre les politiques d’investir en leur faisant prendre peur grâce aux « scénarii du pire ». La pandémie de la Covid 19 montre que cette doctrine séduisante a ses limites et qu’il est difficile de se préparer à des risques mal définis. Par cet exemple, qui n’en est qu’un parmi d’autres, l’auteure convainc le lecteur qu’il faut chercher à empêcher ces « scénarii du pire » qui risquent d’être de plus en plus nombreux à l’avenir. C’est donc un essai convaincant grâce aux références scientifiques et aux exemples qu’il apporte.
    Etonnamment, le lien entre notre modèle économique actuel, la crise sanitaire et la crise environnementale est un sujet dont on a très peu entendu parler dans les médias notamment. Ce livre permet donc de mettre en lumière ce sujet essentiel d’actualité et de soulever les nombreux problèmes qu’il pose. L’objectif est ici de lutter contre le déni dans lequel les hommes se trouvent. Nous nous trouvons dans une situation d’ « épidémie des pandémies » et de multiplication des « nouvelles maladies émergentes ». L’auteure le démontre en évoquant entre autres Le « coup de tonnerre du sida » (chapitre 1), les différents SARS (chapitre 2), et les infections par le virus Ebola. La seule issue est la remise en cause du modèle économique dominant, fondé sur l’emprise prédatrice des hommes sur les écosystèmes qui pourrait entraîner l’effondrement de la vie sur Terre. L’auteure explique donc qu’il faut réussir à convaincre les citoyens, les différents gouvernements et les politiques qu’investir dans la protection de la biodiversité est judicieux, y compris du point de vue économique, étant donné le coût exorbitant d’une pandémie comme la covid-19. De plus, Marie-Monique Robin montre adroitement la nécessité de lutter contre la pauvreté pour résoudre les enjeux environnementaux et sanitaires qui se posent. Ce livre nous interroge donc habilement sur notre rôle en tant que citoyen et sur le rôle des politiques. Le livre réussit intelligemment à réveiller les consciences.

    La structure du livre sous forme de chapitres, sous-chapitres et encarts permet une fois la lecture achevée de retrouver les notions aisément. Cependant, l’abondance d’exemples peut lasser au fil de la lecture d’autant plus que ces exemples, en abordant des thèmes médicaux assez pointus, sont parfois difficile à saisir. Un film est prévu d’être réalisé et sera peut-être plus pédagogue et moins fastidieux, touchant éventuellement un public différent.
    L’approche employée se veut très scientifique ; cependant certaines affirmations paraissent discutables, voire erronées. L’auteure affirme de façon péremptoire que l’on savait tout et que la pandémie de la Covid19 était entièrement prévisible. Toutefois l’état d’impréparation des pays, montre qu’il était difficile d’imaginer une infection d’une telle ampleur. Marie-Monique Robin critique également les milliards d’euros investis dans la recherche d’un vaccin contre la Covid19, pensant que celle-ci est vouée à un échec (livre publié en février 2021). Cela a été empiriquement démenti, puisque plusieurs vaccins sont depuis utilisés.
    De plus, la conclusion du livre apporte de nouvelles références et études, se présentant plus comme un chapitre supplémentaire et empêchant donc la présence d’une réelle conclusion. L’auteure manque également parfois de clarté sur les solutions proposées. On se demande par exemple si l’auteur et les scientifiques sont favorables à la décroissance mais cela n’est pas explicitement dit.
    Enfin, La fabrique des pandémies est un livre militant. La couverture, aux couleurs agressives et au graphisme effrayant, tout comme le titre, transmettent un message fort, indiquant immédiatement le penchant militant de ce livre. On peut également reprocher à l’auteure un réel manque de diversité de points de vue. Le souci de convaincre est tel qu’aucun point de vue véritablement différent n’est évoqué.
    En conclusion, le lecteur ne peut donc qu’être convaincu par l’argumentation présentée par Marie-Monique Robin dans La fabrique des pandémies. Bien que ce livre présente certaines faiblesses, il expose des enjeux environnementaux, économiques, sociaux et sanitaires sous un nouvel angle. Reste à savoir, si les hommes sauront changer leurs modes de vie et leur façon de penser le monde, en protégeant la biodiversité comme ce livre l’encourage.
  • Antoine T

    8 Antoine T Le 17/11/2021

    Bon livre, propose un point de vue objectif. Evoque certainnes possible solutions si jamain une situation similaire au COVID devait se produire. Cependant, il faut etre tres motive pour le lire car il peut devenir assez long.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×