Classes préparatoires. La fabrique d'une jeunesse dominante

Muriel Darmon, Classes préparatoires. La fabrique d'une jeunesse dominante, Paris, La Découverte, coll. « Laboratoire sciences sociales », 2013, 324 p. (compte rendu par Samuel Coavoux : http://lectures.revues.org/12566)

Commentaires (18)

1. Lycée Cassini - Maxime 19/05/2015

Un livre sympa, intéressant pour des lycéens, mais un peu long. Interviews intéressantes, mais difficile à finir.

2. Nesserine Lycee Aubanel Avignon 12/05/2015

Ce livre est intéressant pour les personnes qui souhaiteraient aller en classe préparatoires car cela explique bien le fonctionnement et le mode de vie des élèves. Je conseille ce livre.: 53:

3. wissame - lycée aubanel avignon 12/05/2015

Je conseille ce livre à ceux qui envisagent de faire une prépa dans leur avenir , il est intéressant et nous explique le fonctionnement des classes préparatoires . Il est un peu dur à lire à cause du volume du livre mais reste néanmoins accessible à tout le monde . De plus il est très bien construit, avec différentes parties, des témoignage mais aussi de nombreuses statistiques qui rendent la lecture agréable .

4. Masson Léa, TESB lycée Henri Poincaré ( Nancy ) 06/03/2015

Ce livre est très intéressant et montre bien - de façon objective - la vie d'étudiants en classe préparatoire. L'auteur, par le biais d'extraits d'entretiens avec des élèves, ainsi que par des phrases de professeurs, nous prouve à quel point étudier en classe prépa est difficile, mais pas insurmontable.
Cependant, ce livre est peut-être un peu trop long, car je n'ai pas réussie à le terminer.
Néanmoins je recommande ce livre à tout les lycéens qui envisageraient une classe prépa. Ce livre permet en effet d'éclaircir nos choix, notamment si on hésites en Terminale pour nos choix post-bac .

Masson Léa

5. MESLIN Héléna TES1 Lycée Nicolas Appert 24/02/2015

Cet ouvrage nous plonge au cœur de la classe préparatoire. En effet Muriel Darmon s'immisce dans des classes préparatoires scientifique et économique pendant 2 ans afin d'étudier et d'analyser la manière dont se déroule une classe préparatoire. Elle réussi à faire passer une image positive de la prépa, en décrivant la vie des jeunes qui doivent consacrer une part importante à leurs études et à leur travail personnel en réussissant à acquérir un esprit d'initiative et d'autonomie mais sans pour autant délaisser toute vie social où activités sportive. Toute son analyse se fonde sur les témoignages des élèves ce qui permet de nous identifier plus facilement à eux.
Ce livre est accessible aux lycéens, il est bien construit, facile à lire malgré quelques termes plus spécifiques. Je conseille donc ce livre pour tous les étudiants qui souhaitent intégrer une classe préparatoire.

6. Juliette ARNAULT, lycée Joseph Saverne 22/02/2015

Je conseille vraiment ce livre à ceux qui envisagent de faire une prépa, il est intéressant et instructif. Un peu dur à lire à cause de sa taille et de quelques redondances, mais il reste accessible. De plus il est très bien construit, avec différentes parties, et les témoignages permettent de rendre la lecture agréable. L'étude est aussi très complète et apporte des idées et un regard intéressants sur un cursus souvent caricaturé.
Au final, c'est selon moi un livre très enrichissant pour un élève de terminale, surtout s'il est intéressé par une prépa, même s'il est dommage que l'auteure n'étudie pas les prépas littéraires.

7. Baudelaire 29/01/2015

Avides d'aventure, de suspens et de sensations fortes, ce livre est fait pour vous ! Vous allez me dire que ce n'est pas une façon d'introduire un livre de sociologie, mais comment motiver un lecteur à se plonger dans 315 pages d'enquête sur les classes préparatoires ? Vous me répondrez en me disant qu'il est bien écrit, facile à lire, accessible et réellement intéressant... et bien je suis d'accord avec vous, partons sur cette idée !
L'auteure à choisi de scinder son enquête en différents chapitres puis en différentes parties concernant chacun un aspect bien spécifique de la classe préparatoire, on peut lire, s'arrêter, reprendre sans ne jamais perdre le fil, lire un livre sociologique peu sembler fastidieux mais celui-ci : Non ! L'écriture est dynamique, le vocabulaire accessible, et de nombreux témoignages apportent une touche de vitalité et soutiennent l'objectivité.
Peut-on parler de démythification ? Je pense que oui, l'auteure s'efforce tout au long du livre de combattre les idées reçues, les archétypes des classes préparatoires, certes la classe préparatoire est difficile, il faut faire face à la pression temporelle et à une charge de travail très importante mais, les salles de classes ne sont pas cadenassées, les profs n'attachent pas les élèves à leur chaise, on peu sortir de la prépa, avoir une vie en dehors voire en dessous...
Il est tout de même important de souligner l'aspect sociologique de ce livre, sinon pourquoi l'auraient-ils choisi ? Nous retrouvons en effet le lien entre classes sociales et appréhension de la prépa ; quelle relation entretiennent l'appartenance sociale et le dispositif préparatoire ? La deuxième partie du livre y répond, n'hésitez pas à lire ce passage, en plus, votre prof d'SES sera content : vous élargissez vos lectures pour mieux appréhender le programme de cette année !...
Car une critique n'en est pas une sans points négatifs je vais tâcher d'en énoncer quelques uns. Le premier, qui pour moi a été le plus frustrant est le fait que l'auteure ne base son enquête que sur les classes économiques et scientifiques, c'est dommage, j'aurais aimé en apprendre un peu plus sur les classe littéraires ! De plus, pour quelqu'un qui n'a jamais entendu parler des classes prépa, le vocabulaire reste spécifique et l'étude peut s'en voir moins claire. Enfin, le livre demeure long et certains passages sont un peu redondants ; je vais être honnête, je n'ai eu le courage de lire l'intégralité de l'enquête, pour ceux qui seraient dans ce cas, la conclusion prend quelques pages et retrace à merveille chaque point traité et le résume avec clarté.
Ce livre vaut la peine d'être lu, prenez la peine d'y jeter un œil ( pas les deux non plus, n’exagérons rien ! ). Trêve de plaisanteries, cette enquête vaut le détour, elle est, par sa simplicité une bonne initiation pour ceux que les livres de sociologie font fuir !

Cléo S. Lycée Charles Baudelaire, Cran-Gevrier

8. Grisvard Laura - Lycée Henri Poincaré TES 27/01/2015

En pleine réflexion concernant mon orientation, il est vrai que le livre appelé "Classes Préparatoires, fabrique d'une jeunesse dominante", m'a beaucoup éclairé. Il est objectif et présente les CPGE d'une manière efficace sans en faire l'apologie et sans pour autant les assassiner. On découvre au fur et à mesure de la lecture un univers totalement nouveau, parfois déroutant mais parfois amusant et intéressant. A travers les témoignages d'élèves et de professeurs ont comprend ce monde marqué de nombreux préjugés.
Muriel Darmon réussit parfaitement son challenge : redorer l'image des CPGE tout en montrant les aspects négatifs qu'elles entrainent, elle descend les idées reçues et démontre l'importance d'un tel apprentissage.
Toutefois, ce livre peut s'avérer difficile à lire pour des élèves de première ou de terminale n'étant pas forcément intéressés par la prépa. Certains passages peuvent paraître difficiles mais d'autres cherchent à accrocher au mieux le lecteur, notamment concernant la vie sociale, amoureuse, les loisirs etc.

J'ai donc beaucoup apprécié ce livre et le recommande aux élèves perdus dans leur orientation, aux élèves hésitant vis à vis des prépas.

9. lycée jean zay tes 27/01/2015

Ce livre est très intéressant puisqu'il permet de comprendre la vie étudiante dans les classes préparatoires et permet d'avoir une approche sur la réalité de ses études. J'ai beaucoup apprécié la diversité des témoignages. L'auteur nous montre très bien comment fonctionne ces classes préparatoires. De plus j'ai été surprise d'apprendre que certains professeurs accordent de leurs temps et de leurs aide aux élèves. En effet l'auteur n'hésite pas aussi a démentir les préjugés. Cependant je retiens un inconvénient, le vocabulaire a tendance à être souvent un peu trop soutenu et il y a un nombre impressionnant de pages qui pourrait vite nous décourager.
Mais je le conseille vivement aux élèves qui souhaitent intégrer une classe préparatoire.

10. Mariama TES Lycée Lyautey Casablanca 22/01/2015

Ce livre est très intéressant notamment pour nous autres les lycéens qui nous interrogeons sur notre avenir post bac. La classe prépa pour beaucoup renvoie une image négative, de nombreux "mythes" se construisent autour d'elle. L'auteur passe alors au viseur chaque préjugé sur ces fameuses CPGE. Elle essaye d'y démêler le vrai du faux en passant par une analyse empirique. C'est aussi un des côtés positif du livre. En effet nous sommes face à de vrais témoignages, des situations qui ont été réelles. Le livre peut paraitre long à lire, mais il n'est pas ennuyeux, et pas difficile à lire. De plus on y retrouve constamment des apartés avec des témoignages de professeurs, d'anciens élèves, ou encore le rendu de situations dont l'auteur a été témoin. J'ai au final beaucoup aimé le livre. Il permet de mettre en évidence une réalité générale des classes préparatoires. A la suite de la lecture on peut éventuellement rester sur nos positions ou en contraire en sortir.

11. Chevalier Laurine & Kaselow Justine - Lycée Henri Poincaré Nancy- T ES 19/12/2014

Sachant que ce livre se base sur les classes préparatoires du Lycée Henri Poincaré, nous avons pu constaté que la plupart des élèves trouvent que c'est une bonne expérience, autant dans la vie professionnelle que dans la vie personnelle même si les relations amoureuses sont dures à entretenir. Le travail est omniprésent dans la vie de l'étudiant même si avec les années, celui-ci s'est allégé puisque l'objectif des professeurs est de maintenir les élèves dans cette orientation. De plus, les interviews des différents élèves étaient rigoureuses et permettaient de connaître la véritable opinion des individus concernés. Par conséquence, ce livre aurait pu être raccourci. Ainsi, nous recommandons ce livre qui est par son écriture, facile à comprendre.

12. Florine & Audrey - Lycée Montchapet Dijon 17/12/2014

Ce livre parle de la vie étudiante lors des classes préparatoires. Entre vie privée et vie professionnelle, les jeunes étudiants sont confrontés aux difficultés imposées par ce grand changement d'instance de socialisation où prime le travail, et où chacun doit se faire une place au sein de l'élite, tout en jonglant avec un âge où tout se complique...
Cependant, bien que le vocabulaire employé soit simple, le volume impressionnant du livre décourage un peu le lecteur. D'autre part, l'auteure réalise son enquête avec des statistiques (et rappelons que ces informations bien qu'elles soient majoritaires ne sont pas valables pour tout le monde!) Ce livre effraie donc l'élève scolarisé dont l'ambition est de poursuivre des études en classe préparatoire. Nous déconseillons alors ce livre, bien qu'il puisse tout de même intéresser certaines personnes souhaitant s'informer sur le sujet.

13. Da Costa Amélie & Pigeron Susanna 12/12/2014

Une lecture agréable entrecoupée de témoignages vivants et originaux.
Muriel Darmon nous présente, par le biais d'un roman sociologique, l'univers des classes préparatoires. Etant une ancienne élève de cette filière dominante, elle a su montrer, d'un point de vu objectif la réalité de ces études d'élite. Les interviews ponctuant cet ouvrage le rendent d'autant plus attrayant et moins monotones.
Rigueur des études, gestion du temps, élitisme...L'auteur passe ces différents aspects en revue. Malgré un nombre de pages impressionnant et un vocabulaire soutenu : cet ouvrage se lit facilement. Il illustre parfaitement la classe préparatoire comme instance de socialisation secondaire. La thèse de Pierre Bourdieu montre le déterminisme des trois capitaux dans la réussite scolaire et professionnelle des étudiants.
Etant des élèves de première ES, ce livre est très instructif sur les modalités d'étude post-bac et peut donc nous éclairer.
Nous avons apprécier ce moment de lecture, vivant et enrichissant, nous le recommandons donc à tous ceux qui souhaitent développer leur culture générale et découvrir l'inconnu des classe préparatoires !!
Da Costa Amélie et Pigeron Susanna, élèves du Lycée Montchapet, Dijon

14. Reboul judith ,Alix Boutard et Carla Jouve 12/12/2014

Nous sommes 3 à lire ce livre, on n'en est pas au même stade mais nous avons à peut prés les mêmes remarques:
Tout d'abord ce livre parle principalement des prépa scientifiques ce qui nous a gêné sachant que nous sommes respectivement ou en ES ou en L..
Ensuite ce livre ne n'a pas vraiment changé la vision que nous avions de cette institution et les efforts que l'auteur fait pour combattre les clichés sont vains. Néanmoins avec ce livre on a beaucoup moins l'impression d'aller vers l'inconnu.Cet inconnu contradictoire , puisque une vie de moine nous attend mais nous avons pu voire que c'est- aussi une formidable aventure humaine dont beaucoup se rappellerons.
Puis nous avons beaucoup apprécié les nombreux témoignages des profs et surtout des élèves, ça nous a donner un meilleure aperçu du monde de la prépa.
En conclusion nous avons apprit de nombreuses choses sur les prépa et si vous envisagez de faire une prépa lisez le ! :)

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×