"Les cuisines du capitalisme. L'industrialisation des services de restauration collective" Christèle Dondeyne

Christèle Dondeyne, "Les cuisines du capitalisme. L'industrialisation des services de restauration collective", Vulaines sur Seine, Editions du Croquant, coll. « Dynamiques socio-économiques », 2016

 
Commentaires (17)

1. Boudon Loris Lycée Claude Bernard 30/05/2018

C’est le livre que j’ai, malheureusement, le moins apprécié. Ce livre peut s’avérer intérressant mais je n’ai pas réussi à accrocher. Malgré un sujet intéressant et d’actualité, le livre est trop centré sur des détails que je considère comme inutile. Il m’a été compliqué de finir ce livre. Toutefois sa lecture peut être difficile à cause de termes techniques, non définis et de longues phrases qui sont compliquées pour une bonne compréhension. En ce qui concerne l'esthétisme, sa couverture ne donne pas envie, et n'attire pas le regard directement. Je dirais que c'est un livre qui pourrait être plaisant à lire mais qui n'est pas forcément approprié à un lycéen.
C’est le seul livre, parmi ce que j’ai lu, qui m’a déçu, de par son esthétisme, son organisation et son style d’écriture.
Lycée Claude Bernard

2. lycée Cassini 15/05/2018

Un bon livre, technique mais qui ouvre les yeux et aide à comprendre pourquoi la cantine est parfois de mauvaise qualité.

3. lycée paul valéry (ibtissam,amal,zineb) 27/03/2018

Les lecteurs sont unanimes, ce livre est celui qui nous a le moins plus jusqu’à maintenant . Cet ouvrage est beaucoup trop dur et appliqué pour des élèves de 1ère . Le sujet est intéressant ,mais la façon dont il est abordé est ennuyante et demande un réel intérêt pour cette industrie .Le niveau du livre était trop élevé .C'était "too much", trop de détails , trop d'explications ,de descriptions qui s'éternisent .Nous devons avouer que la plupart d'entre nous avons arrêté de lire après les deux premiers chapitres , nous nous sommes contenté de parcourir les pages avec plus ou moins d’intérêt selon ce que celles-ci nous inspiraient ou pas . Nous ne recommandons pas ce livre !!!

4. Marie Habre 11/03/2018

Malgré que ce livre avait l'air fort intéressant, je n'ai pas su le lire dans son intégralité. Ce dernier est beaucoup trop concentré sur des détails que je considère comme inutiles, accessoires et finit par oublier la notion qui est en jeu, c'est-à-dire le capitalisme malgré que le début du livre était intriguant. Cependant, bien que la fabrication et le service des repas soient évoqués d'un point de vue économique notamment en ce qui concerne la gestion de très grandes entreprises, un point de vue sociologique se développe quant aux relations qu'entretiennent les salariés (employés de service, cuisiniers) et les grands dirigeants d'entreprises.

5. Li-Lù, Lycée Joffre 11/02/2018

Un livre pouvant s'avérer intéressant, ceci dit, il ne m'a pas du tout plu. Je ne suis pas parvenue à lire l'intégralité car l'ouvrage est trop complexe pour des lycéens en première année de ses.
En ce qui concerne l'esthétisme, sa couverture ne donne pas envie, et n'attire pas le regard directement, esthétique à revoir.
Très déçue, cela aurait pourtant pu être un sujet intéressant à traiter pour des jeunes car nous sommes les principaux concernés, sachant que la cantine est quelque chose qui nous est familier en ce moment.

6. Lucie, Lycée Joffre (34) 05/02/2018

« Les cuisines du capitalisme » est un livre qui peut s'avérer intéressant pour un lycéen.
En effet il peut-être concerné par le fait de se rendre dans un restaurant scolaire.
C'est un sujet d'actualité du fait que la question du rapport qualité prix se pose : faut il privilégier un prix bas ou une bonne qualité des produits ?
Ceci est d'autant plus accessible à un élève de ES puisque l'on peut y apprendre les « dessous » des restaurants scolaires ou grandes entreprises une approche économique et sociale.
J'ai choisis ce livre puisque c'était un sujet qui me paraissait intéressant de par son sujet et sa longueur accessible.
Toutefois sa lecture peut être difficile à cause de termes techniques, non définis et de longues phrases qui sont compliquées pour une bonne compréhension.
Je dirais que c'est un livre qui pourrait être plaisant à lire mais qui n'est pas forcément adapté à un lycéen.

7. Le Bars Aourell 03/02/2018

Le lecture de ce livre m'a été longue et difficile. Il faut reconnaître que l'étude est bien menée, complète, mais la rédaction est complexe et donc peu captivante. Le sujet n'est pas forcément des plus passionnants, et il y a énormément de vocabulaire spécifique et incompréhensible pour des personnes lambda, surtout dans la première partie. Ce n'est pas du tout du niveau lycéen, même si ça intéresserait peut-être des personnes ayant un plus haut niveau de connaissances en économie et voulant en savoir plus sur ce secteur. Pour les autres, ils faut s'accrocher.

8. Sven Bouguin 01/02/2018

"Les cuisines du capitalisme" est un livre très complexe, en effet il ne faut pas s'y tromper, son nom n'est pas une formule pour parler du fonctionnement de capitalisme comme je le pensais au début mais parle bel et bien du fonctionnement des cuisines dans une économie capitaliste. J'avoue ne pas y avoir accroché du tout, néanmoins ce dernier satisfera ceux que le sujet intéresse.
La première partie du livre est compliquée et dure à suivre tandis que la seconde lest moins avec, notamment, beaucoup de témoignages, interview etc...

9. Benamara Rayan 22/01/2018

J'ai lu la première partie sur "la redéfinition des règles de contrôle économique" de ce livre et je n'ai pas accrocher. Beaucoup de mots difficile à comprendre ou j'avais souvent recours au dictionnaire et aussi pas mal de répétition. J'ai néanmoins compris l'idée globale du livre qui défend le savoir-faire des cuisiniers français.

10. Kessy 20/01/2018

Je n'ai pas lu le livre en entier, j'ai lu la première partie mais je n'ai pas accrochée car je trouve ce passage un peu répétitif et assez complexe. Le passage que j'ai lu parle de la restauration collective, des différentes règles de contrôle que les acteurs de la restauration mettent en place avant d'en faire un secteur économique. Néanmoins, je pense que la deuxième partie est plus intéressante à lire.

11. le rallec jean 08/01/2018

Les cuisines du capitalisme de Christèle Dondeyne est un ouvrage assez complexe dans l'ensemble.Au départ ,la narratrice utilise un vocabulaire compliqué qui nous laisse perplexe pour la suite du livre.L'ouvrage nous apportent néanmoins de nombreuses connaissance, parfois trop.Cependant la suite du livre est plus sociologique et la lecture devient donc plus captivante.L'ouvrage est très précis , il devient donc fort enrichissant.il est conseillé de le lire pour découvrir l'étendu des informations aportée dans le livre.Je vous laisse donc le commencer.

12. Thomé Anouk 27/12/2017

La première partie du livre évoque les cantines publiques dans un domaine plutôt économique. Ainsi j'ai trouvé cette partie difficile et j'ai eu du mal à y accrocher. Dans la seconde partie, l'auteur se penche sur le côté plus sociologique du sujet et la lecture devient de mon point de vue plus intéressante et plus captivante. J'ai également apprécié le sens critique de l'écrivain.

13. Lycée Cassini (60) 05/12/2017

Malgré un sujet peu vendeur de prime abord et un titre peu accrocheur, l'auteur nous amène dans un monde que l'ion ne pourrait imaginer : on peut ainsi découvrir comment fonctionne ce mode d'organisation de façon plus précise.

14. Alexis Thabuit 22/11/2017

Je ne suis pas parvenu à lire l'intégralité du livre car pour moi certaines notions étaient compliquées à lire, et j'ai trouvé que c'était répétitif notamment sur les personnages et leurs rôles dans leur travail. Malgré tout j'ai découvert le monde du travail avec ses richesses et ses difficultés. L'auteur a occupé les postes de travail qu'elle décrit dans son livre donc elle transmet réellement son ressenti. J'ai été plus attentif sur le chapitre de la restauration avec l'entreprise prestataire qui intervient dans le milieu scolaire, dans le milieu d'une entreprise et de la maison de retraite. On comprend la difficulté du domaine de la restauration, avec la gestion des stocks, la préparation des nombreux repas, du travail en équipe qui n'est pas toujours évidente à cause des caractères différents de chaque salarié, les difficultés du responsable qui doit gérer le personnel mais également la clientèle, le simple salarié de l'entreprise prestataire qui peut changer de lieu de travail à tout moment. En bref, ce sont tous des acteurs économiques qui participent aux résultats de leur entreprise, parfois avec difficulté. D'où le titre, "les cuisines du capitalisme", cela démontre que pour construire et sauvegarder le capital, il faut savoir cuisiner pour mieux gérer. Livre à lire pour découvrir le monde du travail que nous ne connaissons pas encore.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×